Free counter and web stats au 8 juin 2001


Les Spots de street

le théâtre

l'EMB

La gare routière

les autres spots

Le Chatham



ZE CHATHAM !!!

à la grande époque évidemment

Infos - Photos - Affiches

Les années Théâtre 1993/1998 1 - 2 - 3 - 4
La grande époque du Street au Théâtre, du Chatham, à l'EMBarcadero, à la gare routière...


Intro (par Jay)

Il fut un temps où on se retrouvait à skater à 5 au Théâtre en plein hiver, genre -2°, en T-shirt à suer comme des brutes... Ahhh, c'était le bon temps!!! Comment en est-on arrivé là ??? Très simple, il a y eu une période d'évolution technique dans le skate - au niveau des figures - qui a fait que nombre d'entre nous ont arrêté... C'est pour çà qu'on était très peu... Mais on rigolait bien, y avait de la progression...

Les spots ont commencé à etre construits (ou redécouvert), comme l'EMBarcadero (Théatre de plein air à Buzanval), la Gare Routière, la Zone industrielle, etc...

Le Théâtre

Vous connaissez tous Le spot de skate beauvaisien, j'ai nommé le Théâtre... Moult kilomètres d'uréthane furent brûlés sur ce parvis ô combien sacré pour toute une génération de skaters beauvaisiens - les plus jeunes ne peuvent pas comprendre !!! C'est là que tout a commencé, l'évolution du skate à Beauvais s'est faite sur cette parcelle faite de dalles, et sur le parking... pourtant, vous savez tous que ce spot n'est pas forcément approprié au skate... Du flat, deux marches relativement faciles, un muret en briques, des plots, un trottoir, point !

Au début des années 90, on pouvait dénombrer entre une trentaine et une cinquantaine de skaters à squatter inlassablement au Théâtre... La cohabitation avec l'environnement proche a connu des hauts et des bas, surtout des bas !!! Surtout avec les divers propriétaires du restaurant... Je ne pourrai vous dire combien de fois on a pu s'embrouiller avec les gens du resto, mais çà arrivait souvent surtout l'été, à cause de leur terrasse.... Je passe les embrouilles avec nos gentils amis de la Police (sale-flic.fm.fr, le jacky touch des keufs !!!), passke y en a trop !!! Ahhh notre ami Ray-Ban !!! ("Quelle décadence !!!" © Ray-Ban, Juillet 94). Enfin, bref, je m'éloigne...

Vers 1992, on a vu apparaitre ce que l'on appelle les "flip tricks" (figures avec variation du skate dans le sens longitudinal), plus les figures dites en "late" (en retard...oui, je vous prends pour des bites en Anglais !!! :-) )... La période creuse à commencé... C là qu'on s'est aperçu de qui était VRAIMENT fait pour le skate, ou pas... On dira que 70% des skaters ont arrêté à cette période... Et le Théâtre convenait parfaitement à ce genre de skate, beaucoup plus technique que "gros", dans le sens saut de marches, etc... Les "connections" avec Paris étaient relativement fréquentes à cette époque - on peut remercier Artus et Patrick, d'où apport de tricks en tous genres, je passerai les détails...

Jusque là, tout allait bien, jusqu'au jour où, par un charmant week-end estival de 96/97 (???), nous eûmes la délicieuse surprise de découvrir Ze Famous Pots De Fleurs !!! Aménagés, à la base, de telle sorte à ce que nous soyons emmerdés pour skater, on peut dire, sans hésitation possible, que leur coup a foiré !!! Ils n'ont pas l'oeil, les gens, ils ne savaient pas lire nos lignes, eheheh !!! On a vu apparaître une nouvelle génération de skaters, plus "modernes" par rapport à l'évolution du skate dans l'absolu sur ces 10 dernières années (hip-hop, etc...), et ce qui allait devenir la deuxième Grande Imposture - après l'an 2000, on est tous d'accord là-dessus-, j'ai nommé le skatepark... euh, je me suis trompé, l'aire de jeux pour enfants...

C'est ainsi que la fabuleuse épopée du Théâtre s'est achevée, du moins la première partie !!! A suivre...

Pour les autres photos, voir aussi dans la galerie de photos